L’avocat et le jugement de Salomon

Deux femmes viennent demander son arbitrage au Grand Roi Salomon, réputé pour sa sagesse. Entre les deux femmes se tient un jeune homme en costume trois pièces.
– Ce jeune avocat est prêt à épouser ma fille, dit la première.
– Non ! Il est d’accord pour épouser MA fille ! Dit la seconde.

Et les deux femmes continuent à se chamailler devant le roi jusqu’à ce qu’il leur intime l’ordre de se taire.
– Apportez-moi ma grande épée de justice, dit Salomon, et je couperai le jeune avocat en deux. De cette manière, chacune d’entre vous recevra la moitié.
– Ça me semble être équitable, dit la première femme.

Mais l’autre femme répond :
– Oh Sire, ne versez pas le sang d’un innocent. Laissez la fille de l’autre femme épouser ce jeune homme.

Alors Salomon le sage n’hésita pas un seul moment :
– L’avocat doit épouser la fille de la première femme, proclame-t-il.

A l’énoncé de ce verdict, un brouhaha parcourt la cour du roi :
– Mais, sire, cette femme était prête à ce que vous coupiez le jeune homme en deux ! S’exclame une femme dans l’assemblée.
– Eh oui, répond Salomon, c’est bien la preuve que c’est elle la VRAIE belle-mère.

Pin It on Pinterest

Partager la blague